Actualités

Partager sur :

Témoignage #Covid-19 [story 1]

03 avril 2020 ECAM Alumni
Vue 1235 fois

Le 23 mars dernier, nous vous lancions une bouteille à la mer avec le fil rouge "Témoignage #Covid-19"

Chaque semaine, nous allons partager avec vous les témoignages du Réseau, sommes toutes parfois:

Ludiques, Astucieux, Au delà des frontières....

En cette période de confinement, votre quotidien personnel et/ou professionnel est mis à rude épreuve...

Alors n'hésitez pas à continuer à nous faire partager:

vos astuces et conseils, ressentis, anecdotes,  "bouteilles à la mer" ...

en écrivant à amandine.rouveyrol@ecam.fr


 

 

Témoignage

Andréas GRYPARIS ECAM Lyon promotion 2006 AML

Responsable Qualité Sécurité Environnement chez FSP ONE à Pont-de-Chéruy 38230 

Bonjour à tous,

 

Témoignage d’une entreprise aéro de 100 personnes de l’Isère.

 

Comment vivez-vous cette situation ? 

Situation pas simple car mondiale. Nous avons des clients en Asie (Wuhan), US et Europe, chacun ayant été touché ou allant être touché, avec chacun ses besoins de continuité d’activité ou ses arrêts.

Situation politique au coup par coup suivant les annonces. Derrière les annonces de principe, se trouve la situation terrain (quid du chômage partiel, gestion du personnel, confinement des cas suspecs) pour les entreprises. Et la conscience morale de chacun en tant que citoyen.

 

Comment organisez-vous vos journées ?

Nous avons fermé l’usine vendredi 20 mars pour à minima 2 semaines. La dernière semaine a été compliquée avec 25% d’absentéisme, puis la décision de finir les 2 dernières journées en 1 seule équipe.

Une partie des missions sont réalisées en télétravail, l’autre en présentiel. Le reste étant des prises de congés et/ou chômage partiel.

 

Comment accompagnez-vous vos équipes et collaborateurs ? 

Entretiens rapprochés. Prise de contact par mail, téléphone. Points d’équipe par la direction tous les 3 jours, rappels des gestes barrières, prises de T°.

Nous avons du renvoyer chez eux certains dont l’état de santé était suspect : il faut ensuite essayer d’avoir des nouvelles pour sécuriser ceux restants.

 

Comment maintenez-vous votre activité, si cela est possible ?

Avant fermeture, les mesures étaient les suivantes :

- 1 seule équipe, chaque opérateur avait une zone dédiée de travail sans pouvoir croiser un collègue.

- 1 seule personne par bureau, matérialisation de l’interdiction de rentrer dans les bureaux.

- Prise de T° chaque jour et gestion des cas suspects.

- Gants nitriles pour tous.

- Augmentation passages de l'agent d'entretien.

- Limitation des lieux communs de sociabilisation : machine à café et réfectoire.

- Parcours spécial pour les transporteurs.


 

Merci à Andréas pour ce témoignage. 

À la semaine prochaine pour une nouvelle story !

- L'équipe ECAM Alumni -




J'aime

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité