Actualité

Vue 38 fois
08 mars 2019

A vos votes ! Soutenez ce peintre ECAM passionné ...

Il y a 40 ans cet Ingénieur ECAM Lyon de la promo 1978 pratiquait l'aquarelle mais une carrière professionnelle trop prégnante l'en a éloigné , sans qu'il n'en devine tout le potentiel...

" L'aquarelle, cet art magique et plein de surprises devant lequel il faut savoir rester humble !

Mais aussi cet art incertain, envoûtant et puissant lorsque les pigments fusent sur la feuille humide, s'épousent ou se repoussent selon des processus naturels d'une extrême complexité.

J'aime l'imprévisibilité heureuse de cette technique picturale, sans doute la plus difficile qui soit car vivante!

Festival unique de lumières, de couleurs insolites, d'harmonies subtiles et de formes improbables, elle permet de sublimer notre perception des choses."

Ces mots montrent à quel point Dominique est passionné par cet art et plus particulièrement par la technique humide sur humide ("ou mouillé sur mouillé "!).

Et maintenant qu'il est à la retraite, il a tout naturellement renoué avec sa passion et participe à des concours de journaux spécialisés (l'Art de l'Aquarelle, Pratique des Arts et Plaisir de Peindre) afin de se confronter à d'autres passionnés et aquarellistes.

 

Dominique Boni a besoin de vous !


 

"Derrière ma maison" Aquarelle de Dominique Boni

En ce moment, Dominique participe au concours d'aquarelles de la revue "Pratique des Arts" ;
Concours dont le jury est... le public ! 

Aidez-le donc à recueillir le plus de votes en cliquant sur ce lien :

http://www.pratiquedesarts.com/votez-et-publiez/ 

Il vous suffit de cliquer sur le coeur situé sous le tableau  "Derrière ma maison" Aquarelle de Dominique Boni (page 8- colonne de gauche - Ligne 14).

 

Dominique vous tiendra, bien-sûr, informé des résultats !

 

On compte sur vous !

 

 

 

 

 


Georges FAYET (1976)Le vote à été difficile au vu de la qualité de la concurrence.
A primé, la solidarité au réseau ECAM.
Bonne chance à Dominique.

Georges.
Georges FAYET (1976)Mes excuses pour le "à", du à une extravagance de mon smartphone.
Georges FAYET (1976)...dû... Je ne suis pas un littéraire.

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.